the-bug-banner.jpg

"The Bug" Saucier & Heys

Résidence de recherche-création 1er au 31 aout 2017

Saucier & Heys développeront leur nouveau projet - «The Bug», qui étudie l'ubiquité des stratégies et des systèmes de surveillance actuels et spécule sur le désir des gouvernements d'enregistrer les achats, les mouvements et les relations de la population civile mondiale. Cette impulsion n'est pas nouvelle. L'envie de réaliser de tels objectifs est à la hauteur des aspirations de l'inventeur Thomas Edison et du philosophe / mathématicien Charles Babbage. Alors que Babbage a proposait «l'air lui-même est une vaste bibliothèque, sur laquelle les pages sont pour toujours écrites que tout l'homme a jamais dit ou si la femme a chuchoté», Edison regrettait qu'il n'ait pas été présent depuis le début de l'humanité pour enregistrer «d'importants discours d'hommes et de dieux , À travers les âges ».

«The Bug» se manifeste comme un organisme robotique agrandi fixé comme un insecte géant; Un mode de réalisation du «Great Seal bug» - le premier dispositif d'écoute électronique utilisant des techniques passives pour transmettre du son (prédécesseur à la technologie RFID). Ce système vivant de paranoïa sera couvert par de petits microphones et des capteurs. Lorsque «The Bug» perçoit électroniquement la présence, il vibrera et émettra des chapitres de l'histoire des dispositifs d'écoute (1945-jour courant). Des écoutes électornique sur les téléphones publics de New York, jusqu'aux des téléviseurs avec des microphones intégrés, en passant pas les chats avec des émetteurs cousus dans leur fourrure, ce sont tous des points dans la cosmologie étrange de «sonic-bugging».

Durant la résidence, un événement public aura lieu. Les détails de cet événement seront annoncés ultérieurement.

Recevez des nouvelles d'Hexagram

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi